Retourner à la page d'accueil de TJS
CONTENU PERIME

Voici le bilan de l'année 2002 qui fait suite à la réflexion "Que nous réserve 2002" que j'avais engagée il y a près d'un an.

1 Bilan pour Tout JavaScript.com
Contenu gratuit
Je vous l'avais annoncé : le site continue à rester gratuit, avec des mises à jour régulières et des nouveaux scripts originaux et appréciés. J'ai également commencé la rédaction de tutoriaux sur le PHP.
J'avais espéré passer à plus de 2000 visiteurs par jour. J'ai été un peu trop optimiste. Même si le site est bien connu, en particulier dans le monde professionnel, l'augmentation de trafic est plus lente que prévue. (Stat en temps réel)

Etat de la publicité
A 10 jours de Noël, les annonceurs sont rares et payent de moins en moins les clics des visiteurs. Les régies réduisent régulièrement les tarifs des campagnes, alors que la gêne pour les visiteurs est de plus en plus grande. Vous avez sans doute remarqué l'augmentation dramatique des popups sur la plupart des sites. Sur Tout JavaScript, j'ai toujours refusé les popups. En 2002, il y en a eu seulement pendant 1 semaine car le tarif était intéressant et justifiait la gène occasionnée.

Changements dans l'utilisation de la publicité sur le site
J'ai décidé donc d'arrêter d'afficher la publicité des régies et de m'occuper moi même de trouver les annonceurs.
Mon partenaire principal est la boutique de matériel informatique Micronetscop. Nous travaillons ensemble depuis la création de la société il y a 3 ans. J'ai réalisé le développement PHP de leur nouveau site. Je suis également devenu associé en investissant dans le capital de cette boutique en ligne car je connais leurs méthodes de travail, leur sérieux et leur réputation sur internet.
Lorsque vous voyez une publicité sur un site quelconque, le site loue simplement un emplacement sur ses pages et choisit les annonceurs qui vont lui rapporter le plus possible. Peu importe si le produit est intéressant. Peu importe si l'annonceur est sérieux.
Vous trouverez sur les pages de Tout JavaScript.com des informations sur les tarifs proposés par Micronetscop sur les produits les plus courants (mémoire, disques durs...) et sur les produits en promotion. Quand je recommande Micronetscop, je suis sûr que vous ne serez pas déçu. Je pense que ça change un peu le rapport classique à la publicité.


2 Bilan pour les autres sites
Certains gros sites dédiés aux webmasters ont eu du mal cette année. AllHTML par exemple n'a écrit aucun nouvel article depuis mars 2002. Le site vit essentiellement grâce à ses forums actifs et à sa communauté de membres. Cela s'explique simplement : un site de contenu gratuit n'est pas rentable et créer du contenu coûte du temps et donc de l'argent, même en utilisant un maximum de popups ou d'autres techniques.

Le site Phpinfo.net a complètement disparu. C'était LA référence francophone sur le PHP. Son webmaster a décidé d'arrêter le site, par manque de motivation et par manque de temps, pour pouvoir se consacrer à sa famille et à son métier. Je pense que tous les développeurs PHP regrettent cette disparition.

D'autres sites de contenus ont également disparu cette année. Heureusement, de nombreux autres sites ont continué leur activité, le plus souvent en utilisant les popups ou encore l'audiotel, des plus modestes aux plus importants.


3 L'ère du payant
L'ère du payant est arrivée, non sans mal.
Abonnement payant
Je prends l'exemple de Gamekult, un site très important dans le domaine du jeu vidéo.
Une offre d'abonnement payant a été lancée il y a quelques mois et a provoqué de violentes réactions parmi les habitués.
Cet abonnement de 2 à 3 euros/mois (selon la formule et la durée choisies) permet d'avoir accès à toutes les archives du site et élimine toutes les publicités intrusives.

Weborama, le système de statistiques pour site web a adopté un peu le même principe, mais avec des tarifs nettement plus elevés. Dans la version gratuite, un popup est affiché à chaque visiteur de votre site. En s'abonnant, le popup disparaît. Pour ma part, et comme de nombreux webmasters, j'ai choisi de ne plus utiliser weborama.

L'audiotel
L'année 2002 a été l'année de l'audiotel.
Pratiquement aucun site n'y échappe. Le principe veut que le visiteur appelle un numéro surtaxé (commençant par 08XX) pour obtenir un code secret qui lui donne accès à des contenus ou des services sur un site. L'inconvénient est que le webmaster du site ne touche que 50% du coût de l'appel à cause des intermédiaires (France télécom et la régie audiotel).
En tout cas, ce système a progressé à une vitesse fulgurante sur une multitudes de sites.


4 Les balbutiements du haut débit
C'est vrai, le haut-débit a bien progressé en 2002, grâce à une offre variée de pratiquement tous les fournisseurs d'accès. L'association française des fournisseurs d'accès (AFA) annonce qu'au 30 septembre 2002 le nombre de comptes haut-débit (ADSL et câble) dépassait le million. Dans le même temps, le nombre de comptes individuels d'accès à internet, tous modes confondus, atteignait 8.5 millions.
La proportion du haut débit reste toutefois faible à moins de 18%. Ca signifie que 82% des internautes ont encore un accès par modem 56k. C'est marrant d'ailleurs, 82% c'est également le score obtenu lors d'une importante élection. Score qui a été qualifié de "résultat digne d'un régime bananier" ou "dictatorial". Donc, même en 2002, le bas débit a encore un poids écrasant et même dictatorial. Il ne faut donc surtout pas penser son site uniquement pour l'ADSL. La grande majorité des visiteurs ne pourraient pas en profiter.
Vous trouverez sur le site un javascript permettant de détecter la vitesse de connexion de vos visiteurs pour les orienter vers les contenus adaptés.

Cette nouvelle concurrence sur l'ADSL a permis de réduire les tarifs de l'accès ADSL, mais a aussi un effet pervers en compliquant l'offre disponible, comme ce fut le cas avec les accès par modem 56k.
Aujourd'hui, il existe plusieurs types de haut débit allant de 128 kbps à 1024 kbps.
Par expérience et à mon avis, le principal avantage de l'ADSL n'est pas tant le débit que de pouvoir être connecté en permanence. Internet devient ainsi une extension naturelle de son ordinateur et de son disque dur. Malgré tout, je pense qu'il est dommage de se limiter à un débit de 128 kbps pour économiser une dizaine d'euros par mois.
Ainsi, je ne suis pas sûr que la multiplication des offres soient vraiment favorables à l'extension des accès haut-débit. L'effet sur le public sera sans doute de donner une image d'un internet complexe et arnaqueur. Le principal argument pour augmenter le nombre d'accès haut-débit reste la diminution du prix.


A lire aussi l'article "Que nous réserve 2003 ?"


Olivier Hondermarck - Décembre 2002

Chercher une fonction, un objet, ...

Le 16/10/2018 13:15:08 sur php7 en 14.84 ms